• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 10 février 2009

Archives pour 10 février, 2009

BOUAMAMA

« Le cheikh Bouamama Ben Larbi Ben Tedj est issu de la famille des Ouled Sidi Cheikh, des Ghraba. C’était un chef de Zaouia, très pieux de la confrérie des Kadiria »(…)En égard à sa gentillesse et sa piété sa réputation se répandit parmi les tribus et ses fidèles étaient très nombreux, ce qui troubla les autorités françaises représentées par les bureaux arabes »(…)
« Les autorités françaises interdirent aux populations de rendre visite à cette Zaouia et rapprochèrent la surveillance autour de sa personne ce qui énerva le Cheikh Bouamama. Il se dirigea à El Bayadh pour se plaindre(…). Il planifiaitavec ses fidèles une insurrection. Il leur demanda alors de ramasser armes et munitions et de se préparer au Djihad . »
L’ouverture des hostilités

« Il ouvrit les hostilités contre les troupes françaises le 22 avril 1881. Les Moudjahidin commencèrent par tuer l’adjoint au chef du bureau arabe Weinbrenner et attaquèrent les fermes des colons et détruisirent les unités de production et les institutions économiques françaises. »
L’appel à la guerre sainte (Djihad) de Bouamama
« A nos Frères des tribus de Chaambas et particulièrement leurs notables et chefs, tribus par tribus, sans distinction; Que Dieu vous donne la sagesse et vous aide pour faire du bien et le Djihad : que le Salut de Dieu soit sur vous. Je vous annonce et vous apprend que nous désirons vous rencontrer pour discuter au sujet du Djihad. L’appel du Djihad est un acte de piété tel qu’ordonné par Dieu et par son prophète Mahomet que le salut et la paix soit sur lui. Par ordre des gens de Dieu, que celui qui réponde par l’affirmative nous retrouve à Hliat. Tel est notre vœu pieux et notre sermon sincère. Nous ne désirons pas rencontrer ceux qui sont contraires à cet appel au Djihad. »
La bataille de Frenda
« Le cheikh Bouamama engagea différentes batailles contre les troupes françaises et leur infligea une lourde défaite dans la bataille de Frenda ce qui poussa l’ennemi à se retire à Ain Sefra. Il y a eut également la grande bataille de Chellala et combats prirent de l’envergure. »

BOUAMAMA dans PERSONNAGES battaille%20de%20chellala%201881%20par%20cheikh%20bouamama_suite

/image/bataille de chellala 1881 par cheikh bouamama

« Sheikh Bouamama Ben Larbi Ben Tedj comes from the family of Ouled Sidi Cheikh, of Ghrab. It was a head of Zaouia, very cautious of the brotherhood of Kadiria « (…) In regard to his kindness and piety his reputation spread among the tribes and his followers were very low, which troubled the French authorities represented by the Arab Bureau « (…)
« The French authorities banned the people to visit this Zaouia and closer monitoring of the person around which upset Sheikh Bouamama. He went to El Bayadh to complain (…). It planifiaitavec his faithful insurrection. He then asked them to collect arms and ammunition and prepare for Jihad.  »
The opening of hostilities
« He opened hostilities against the French troops on 22 April 1881. The Mujahideen began killing the deputy leader of the Arab Bureau Weinbrenner and attacked the farms of settlers and destroyed the production units and economic institutions of France. »
The call to holy war (Jihad) of Bouamama
« Our tribal brothers of Chaamba especially their elders and chiefs, tribes tribes, without distinction; May God give you wisdom and help you to do good and Jihad: the Hi God be upon you. I ad and tells you that we want to meet you to discuss about the Jihad. The Call of Jihad is an act of piety As directed by God and his prophet Muhammad that salvation and peace be upon him. By order of people of God, that those who respond in the affirmative we found Hliat. This is our wishful thinking and our sincere sermon. We do not wish to meet those who are against this call for Jihad.  »
The Battle of Frends
« Sheikh Bouamama hired various battles against the French troops and inflicted a heavy defeat in the Battle of Frends what drove the enemy to withdraw in Ain Sefra. There was also the great battle of battles took Chellali and of the scale. « 

y1patacdw_mvcw4gip0ksyfeiqv0sioigpje9tlbv3yzup1lyxy2dyfbcrdj_5vdf65nxp9gpdijc0 dans PERSONNAGES

EMIR ABDELKADER

Abd El-Kader ou Abdelkader (arabe : عبد القادر الجزائري ‘Abd al-Qādir al-Djazā’irī, Abd el-Kader l’Algérien) (né le 6 septembre 1808 près de Mascara en Algérie – décédé le 26 mai 1883 à Damas Syrie), est un émir et sultan algérien, théologien soufi, homme politique et résistant militaire face à l’armée coloniale française, également écrivain-poète et philosophe.

L’Emir Abdelkader fut l’un des plus grands hommes d’état dans l’histoire de l’Algérie contemporaine. Il est le fondateur de l’Etat algérien moderne et le leader de sa résistance contre le colonialisme français entre 1832 et 1847. Il fut également l’un des plus grands hommes du soufisme, de la poésie et de la théologie et par dessus tout, il fut un apôtre de la paix et de la fraternité entre les différentes races et religions. Ce qui lui valut de nombreuses amitiés et l’admiration des plus grands hommes politiques dans le monde.
Abdelkader Mohieddine ibn Mustafa, connu sous le nom de l’Emir Abdelkader al Jazaïri naquit le vendredi 23 rajab de l’an 1222 hégirien /correspondant à l’année 1807 de l’ère chrétienne au village de El Guet’na, situé sur Oued el Hammam , à l’ouest de Mascara et grandit auprès de ses parents qui lui prodiguèrent soins et protection.

 

EMIR ABDELKADER dans PERSONNAGES 250px-EmirAbdelKader

 

magnify-clip dans PERSONNAGES

Portrait d’Abd el-Kader par Ange Tissier, 1852, Musée de Versailles.

Abd El-Kader ou Abdelkader (arabe : عبد القادر الجزائري ‘Abd al-Qādir al-Djazā’irī, Abd el-Kader

Abd al-Qādir al-Jazā’irī (6 September 1808 – 26 May 1883, in Arabic عبد القادر الجزائري) was an Algerian Islamic scholar, Sufi, political and military leader who led a struggle against the French invasion in the mid-nineteenth century, for which he is seen by the Algerians as their national hero.

The Emir Abdelkader was one of the greatest statesmen in the history of contemporary Algeria. He is the founder of the modern Algerian state and the leader of resistance against French colonialism between 1832 and 1847. He was also one of the greatest men of Sufism, poetry and theology and, above all, he was an apostle of peace and brotherhood among different races and religions. Which earned him many friends and the admiration of the greatest politicians in the world.
Abdelkader Mohieddine ibn Mustafa, known as the Emir Abdelkader al Jazairi was born on Friday 23 Rajab of the year 1222 hégirien / corresponding to the year 1807 of the Christian era to the village of El Guet’na located on Oued el Hammam, west of Mascara and grows from the parents that prodiguèrent care and protection.

 

1225378

Place de l emir abdelkader  ALGER

 

 

BABA AARROUDJ

Période ottomane

En 1514, Baba Arroudj (Barberousse) dirige une flotte sur Jijel, y établit son quartier général à partir duquel il délivre Béjaia de la domination Espagnole en 1515 et part sur la conquête d’Alger en 1516. En 1611, les Espagnols harassés par les procédés des janissaires Jijeliens qui ravagèrent leurs côtes envoyèrent sous les ordres du marquis de Santa Cruz une flotte qui incendia Jijel. La ville fut reprise l’année même.

En 1664, le 23 juillet sous le règne de Louis XIV, une expédition française dirigée par le Duc de Beaufort, petit fils naturel d’Henri IV débarqua et prit la ville. La résistance s’organisa sous la direction de l’Agha Chabane et les Français furent chassés en Octobre de la même année. Plusieurs furent faits prisonniers. Certains furent rachetés par leurs familles en payant une rançon. D’autres, qui n’avaient pas été rachetés restèrent comme esclaves et furent affranchis par la suite et devinrent des marins émérites et participèrent même à la course sous la direction des corsaires jijeliens.

Ottoman period
In 1514, Baba Arroudj (Barbarossa) runs a fleet of Jijel, set up his headquarters from which it delivers Béjaia the Spanish domination in 1515 and went on the conquest of Algiers in 1516. In 1611, the Spanish harassed by processes of janissaires Jijeliens that ravaged their coasts sent under the command of the Marquis of Santa Cruz a fleet that burned Jijel. The city was taken the year.

In 1664, July 23 during the reign of Louis XIV, a French expedition led by the Duke of Beaufort, a small natural son of Henri IV landed and took the city. Resistance was organized under the leadership of the Agha Chabane and the French were driven out in October of that year. Several were taken prisoners. Some were bought back by their families by paying a ransom. Others, who had not been redeemed and kept as slaves were freed in the future and became emeritus and sailors participated in the same course under the direction of Privateering jijeliens.

BABA AARROUDJ dans PERSONNAGES

   Dés l’âge de 13 ans, Arroudj accomplit son premier exploit en mer
De 1504 à 1510, il força le blocus espagnol et ramena en Afrique du Nord, de nombreux musulmans d’Andalousie. Ces exploits lui valurent un grand prestige dans le monde musulman. Les rois Hafsides de Tunis lui accordèrent une base dans l’île de Djerba.
A leur appel, les deux frères appareillèrent pour libérer les ports de la côte Ouest en commençant par Béjaia. La première attaque eut lieu en 1512. Arroudj perdit son bras gauche dans la bataille. Il se replia sur Tunis pour reconstituer la flotte.
Deux ans plus tard, en 1514, la flotte reconstituée mouilla dans les eaux djidjilliennes. Une intervention rapide de Baba Arroudj, avec le concours de la population, anéantit la garnison génoise installée à Jijel depuis le XIII siècle. Reconnaissants, les djidjelliens fournirent à Baba Arroudj, déjà connu d’eux, de nombreux contingents de marins et de soldats.
Jijel ou  »GIGERI » de l’époque des grandes canonnades, devenue une base fortifiée des frères Barberousse, commençait à faire connaître la grande puissance d’Alger.

 

From the age of 13 years, performing his first Arroudj exploit offshore
From 1504 to 1510, it forced the Spanish blockade and brought to North Africa, many Muslims of Andalusia. These exploits brought him great prestige in the Muslim world. Kings Hafsids Tunis gave him a base in the island of Djerba.
In their appeal, both brothers appareillèrent to free ports on the West Coast starting with Béjaia. The first attack took place in 1512. Arroudj lost his left arm in battle. He withdrew to Tunis to rebuild the fleet.
Two years later, in 1514, reconstituted the fleet dropped anchor in the waters djidjilliennes. Speedy Arroudj Baba, with the assistance of the population, destroying the Genoese garrison located in Jijel since XIII century. Grateful to the djidjelliens provided Arroudj Baba, already known to them, many contingents of sailors and soldiers.
Jijel GIGER »or »the era of Gun Salute, which has become a fortified brothers Barbarossa, began to publicize the great power of Algiers.

 1191082299 dans PERSONNAGES

 



février 2009
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Mots-clés

el-biar

el-biar

picture4.jpg

picture4.jpg

pizzeria ouzbekistan ben aknoun

pizzeria ouzbekistan ben aknoun

Auteur:

khaleduz

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

sondages

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

geoglobe

nature et environnement
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter nature et environnement
compteur

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents


ammalyon |
TPE 2008/2009 |
Le monde de Bethan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sissi1898
| mamyduweeb
| Histoire des Théâtres et de...